Un an de Blogging guitare!

 

Hello,

Voici un petit article pour remercier mes lecteurs et subscribers youtube!

En effet voilà plus d’un an que je me suis lancé dans l’aventure du blogging guitare avec mon ami Louis et je souhaitais vous exprimer ma gratitude pour m’avoir soutenu tout ce temps et pour tous vos commentaires chaleureux (….ou pas) qui m’ont permis d’avancer jour après jour et d’améliorer mes vidéos.

Quelle fierté de pouvoir enseigner la guitare à des centaines de milliers d’inconnus!

C’est vraiment gratifiant de voir le chemin parcouru aussi je souhaitais vous repartager une de mes toute premières vidéos, la vidéo grâce à laquelle plus 350 000 français m’ont vu en short!

Le son bug au début, la qualité est dégueux et pourtant, c’est la vidéo qui a le mieux fonctionné sur notre chaîne….c’est l’effet short.

Encore merci et à bientôt pour d’autres tuto!

Pentatonique majeure

Vous avez peut être découvert la Pentatonique mineure avec mon article précédent, cette gamme magique qui permet de jouer la grande majorité des solos de vos guitaristes préférés et d’improviser sur toutes les tonalités?Découvrez maintenant la pentatonique majeure, très utile pour avoir un son plus pop, funk ou même country !!!

Et vous savez quoi?

Vous la connaissez déjà    !          …à trois cases près!

1) pentatonique majeure – des solos plus joyeux!

Vous avez commencé à jouer sur votre penta mineur, du blues, du rock, des riffs nerveux voir carrément agressifs. Eh oui même avec un accompagnement majeur, la penta mineur sonne toujours très blues ! Et c’est ce qu’on attend d’elle.

C’est très bien mais parfois il faut aussi savoir se détendre, relâcher la pression, être plus cool!

La pentatonique majeure est la pour ça.

Comme son nom l’indique, elle contient une tierce majeure et vous le savez peut être une harmonie avec une tierce majeure évoque immédiatement, la joie, le soleil les champs de fleurs….le cool.

Au contraire, une harmonie avec une tierce mineur c’est la mort et la désolation, le blues, les cœurs brisés.

majeur=joie, mineur=triste…Pour vous faire une idée vous pouvez écouter « I can t quit you baby »de Led Zeppelin » qui est extrêment mineur (presque caricatural) et le solo de « the wind cries mary » de Hendrix qui est un exemple typique d’harmonie majeur dans un style presque country avec la pentatonique majeure.

Vous avez capté? On passe à la théorie.

2) Pentatonique majeure? Ah! Mais je la connais déjà!!!

Voici les deux diagrammes superposés de la penta mineure et de la pentatonique majeure.

Regardez les bien…vous ne remarquez rien?

Eh oui, les deux gammes sont identiques, à ceci près qu’il faut décaler la penta mineur de 3 cases vers la tête ( – 1.5 ton) pour obtenir la gamme pentatonique majeure!

Donc vous n’avez pas à réapprendre de positions car ce sont les mêmes (simplement pas dans le même ordre).

diagramme de la pentatonique majeure sur le manche

Vous remarquez aussi que si les positions sont identiques, pour autant les notes sont différentes, ce qui signifie qu’il ne vous suffira pas de jouer des plans de penta mineure « reculés de trois cases » pour bien faire sonner votre pentatonique majeure…il va falloir trouver d’autres phrasés!

Et attention si la penta mineure marche à la fois en accompagnement majeur et mineur ce n’est pas le cas de la pentatonique majeure qui ne fonctionne que sur une harmonie majeure!

Bref…Quelques heures de travail en perspective!

3) Mélanger pentatonique majeure et mineur

Un grand classique du jeu blues consiste à mélanger les deux gammes pentatonique majeure et mineure

BB King et Dicky Betts (the Allman Brothers Band) deux grands utilisateur de la penta majeure

On retrouve cette approche un peu partout chez Clapton, BBB King, Albert King et tous les autres.

Deux possibilité soit alterner des licks (phrases) majeurs et mineurs soit combiner les deux harmonies dans un seul plan !

(A ce moment là sans le savoir vous utilisez une  troisième gamme sans le savoir, il s’agit du mode « mixolydien » avec une tierce mineure en plus. On verra tout ca plus tard)

Pour chopper des idées vous pouvez écouter les chanson suivantes:

-One way out- The Allman Brothers Band

-blues shadow – BB KING

-Sitting on top of the world – Cream

-If you be my baby – Fleetwood Mac

 

Voilà c’est tout pour cet article, j’espère qu’il vous sera utile!

A+ Manu

 

 

Pentatonique mineure – la reine des gammes!

Vous avez toujours eu envie d’improviser à la guitare mais la théorie vous fait peur et vous ne savez pas par où commencer? Et si une seule gamme suffisait pour jouer improviser à l’infini et jouer la grande majorité des classiques du rock et du blues? Cette gamme c’est la Pentatonique mineure!

On la découvre ensemble tout de suite!

0)Anecdote : comment j’ai découvert la gamme pentatonique mineure

Je me rappelle du jour ou j’ai découvert ce précieux outil du guitariste qu’est la Pentatonique mineure.

C’était il y a dix ans, j’en avais 15. Je débutais tout juste la guitare et j’étais fou de blues, surtout d’Eric Clapton.

A l’époque je commençais à peine à grattouiller et un ami un peu plus avancé que moi m’a parlé de cette gamme sur laquelle « tu peux jouer n’importe quoi sur n’importe quel morceau, ca sonne toujours ! ».

 

Led zeppelin et son guitariste jimmy page au premier plan : grand utilisateur de la Pentatonique mineure.

Le soir même je commence à apprendre cette mystérieuse pentatonique mineure par coeur et m’amuse à jouer des notes au piff en tantant d’improviser mes premiers plans de blues.

Et miracle…ça marche!

En rien de temps je retrouvai les sonorités blues/rock que j’aimais tant et pouvais jouer sur n’importe quelle grille d’accord !

Ca fait maintenant 10 ans que je l’utilise au quotidien et je suis encore loin d’avoir épuisé ses possibilité infini!

Bref voilà pour l’annecdote…sans transition, voyons tout de suite comment ca marche.

1) La pentatonique mineure: s’il ne devait en rester qu’une…

Blues, rock, pop, jazz…la gamme pentatonique mineure est partout!

C’est bien simple on peut dire sans se tromper que 80/90% des solos rock/blues que vous avez pu entendre dans votre vie utilisent cette gamme.

Et pourtant c’est une gamme extrêmement simple, tout à fait accessible si vous débutez.

Comme son nom l’indique elle ne contient que 5 notes différentes au lieu de 7 pour les gammes classiques (ex: do re mi fa sol la si do) ce qui la rend bien plus facile à apprendre!

Et surtout cette gamme à la particularité de sonner aussi bien sur un accompagnement majeur que sur un accompagnement mineur.

C’est la gamme tout terrain par excellence!

Que votre morceau soit majeur ou mineur vous pourrez utiliser votre « penta » mineure sans souci!

Mais à quoi ressemble donc cette fameuse gamme?

2) La gamme pentatonique mineure sur tout le manche : les 5 positions

Voici ci dessous, un schéma de manche de guitare avec les notes de la gamme pentatonique.

En général pour apprendre cette fameuse gamme sur tout le manche, on utilise 5 positions que j’ai inscrites sous le diagramme du manche (I II III IV V).

J’ai également marqué en vert la note tonique (qui donne la tonalité comme Do pour la gamme de Do) et en rouge la tierce pour ceux qui veulent aller plus loin dans la connaissance de cette gamme. On y reviendra dans un autre article.

Vous remarquerez que je ne dis pas sur quelle case la jouer. C’est parce qu’on joue cette gamme sur des cases différentes selon la tonalité du morceau.

Exemple :

>Si le morceau est en La, Il faudra jouer la tonique de la première position sur la case n°5 de la corde de Mi (note de La…logique).

>Si le morceau est en Mi, on jouera la tonique de la gamme en 0 ou en 12.

Il est donc très important de connaître au moins le nom des cases sur les deux grosses cordes car c’est 90% du temps sur ces deux cordes que l’on joue les basses des accords et donc que l’on retrouve notre première position de gamme pentatonique mineure…ensuite vous n’avez qu’à suivre le diagramme.

Connaître votre manche est quasi indispensable pour ne pas se perdre en chemin durant une impro!

3) Apprendre la pentatonique mineure avec vos bluesmen préférés

Comme ça, ça ne donne pas forcément très envie mais il existe une méthode très agréable d’apprendre votre gamme penta sur tout le manche.

C’est de copier des plan de blues classiques!

Et oui! Sur chacune des 5 positions il existe des plans inventés et utilisés par les plus grands guitariste dans leuirs riffs ou leurs solos. C’est l’idéal pour apprendre la gamme en développant sa musicalité et son vocabulaire.

Chaque position offre certaines possibilités : sur celle-là on peut faire des double-stop, sur celle-ci il y’a ce bend qui marche bien…etc.

De plus, chacune des positions est souvent associée à un guitariste en particulier.

Clapton et Hendrix pour la première, Albert King pour la deuxième, BB King et Jimmy Page pour la troisième…etc.

connaître au moins le nom des cases sur les deux grosses cordesous pourrez donc apprendre la penta en marchant dans les pas des plus grandes légendes du rock et du blues!

Albert King, un des maîtres du texas blues

Donc mon conseil, apprenez consciencieusement chaque position une par une puis apprenez un max de plans classiques pour comprendre réellement les possibilités de chaque positions.

4 Enrichir la gamme pentatonique mineure

On y reviendra dans d’autres articles mais en deux mots, la gamme penta mineure est très simple avec seulement 5 notes.

Cette simplicité fait sa force : c’est parce qu’elle est « pauvre » harmoniquement qu’elle sonne aussi bien sur un accompagnement mineur ou majeur ».

Revers de la médaille,  vous risquez vite de tourner en rond !

Mais pas d’inquiétude, il est possible facilement d’enrichir votre penta mineure : c’est un squelette de gamme sur lequel vous pourrez ajouter des notes pour créer des couleurs, des sonorités.

Comment?

D’une part en mélangeant majeur et mineur comme dans de nombreux plans de Blues (Clapton, BBKing…etc.).

D’autre part en rajoutant des notes intermédiaires, des notes de passages (chromatismes) de façon consciente si vous maitrisez déjà la théorie,ou au pif-o-mètre….ca marche aussi parfois!

Enfin il faut voir la penta comme la rampe de lancement qui vous permettra de faire vos premières armes dans l’apprentissage des gammes et de la théorie.

Une fois que vous maitriserez la penta, toutes les autres gammes (majeure, mineurs, modes…etc) seront à votre portée car vous aurez déjà fait la moitié du boulot.

Il suffira de partir de votre penta de base et de rajouter les notes adaptées.

Pour toutes ces bonnes raisons vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas commencer l’impro.

A vos guitares!!!

 

Ciao et merci B)

échauffements à la guitare- comment gagner des années de pratique!

échauffements à la guitare : Grand écart, sprint, musculation, la guitare est un véritable sport….pour vos petites mains! Et comme pour n’importe quel sport, pour jouer vraiment bien et libérer tout votre potentiel il est essentiel de bien s’échauffer!

C’est ce qu’on va voir avec cet article dans lequel je vais vous montrer  pourquoi et comment bien préparer vos répètes grâce aux exercices de doigté!

Vous trouverez des exemples d’exercices efficaces en fin d’article.

Pourquoi faire des échauffements à la guitare?

Vitesse, souplesse précision, si vous voulez réellement progresser et surtout gagner du temps les échauffements à la guitare vous seront d’une grande utilité!

1)Des mouvements inhabituels

Premièrement parce que certains mouvements à la guitare sont très inhabituels! Pour jouer certains riff, ils vous faudra parfois faire des extensions de doigt de plusieurs cases ce qui n’a rien d’évident quand on débute.

Faire des exercices d’assouplissement pendant quelques minutes avant chaque séance vous permettra d’y parvenir plus facilement.

En plus de la souplesse les exercices d’échauffements à la guitare, vont vous permettre de muscler certains doigts qu’on n’a pas l’habitude de faire travailler au quotidien notamment le ptit-doigt qui est souvent à la ramasse chez les guitaristes novices!

2) échauffements à la guitare : travailler certains points précis et diviser les difficultés

Autre avantage des exercices, c’est qu’il vous permettrons de vous focaliser sur vos difficultés pour les dépasser plus rapidement.

Quand vous faites vos exercices, vous n’avez besoin de penser à rien, du coup vous pourrez concentrer toute votre attention sur le mouvement qui vous pose problème et vous améliorer 10 fois plus vite que si vous vous contentiez de rejouer votre morceau en entier sans arrêt jusqu’à le faire parfaitement.

3) Libérez votre potentiel!

J’en ai fait l’expérience, on ne joue jamais aussi bien qu’après quelques minutes (10/15min) échauffements à la guitare.

Quelques minutes sur les bons exercices et vous serez aussi chaud que si vous aviez joué vos morceaux pendant une heure ou deux!

Les exercices même s’ils paressent fastidieux permettent de gagner un temps précieux que ce soit immédiatement car vous serez très rapidement au meilleur de vous même, qu’à long terme car les exercices boostent vos progrès jours après jours, semaines après semaines!

Ok ca à l’aire formidable sur le papier mais comment s’y prendre?

Comment bien faire ses échauffements à la guitare?

cibler vos difficultés.

Au fil de votre parcours vous allez repérer des difficultés récurrentes, des mouvements qui vous posent problème. Si vous parvenez à les identifier vous pouvez facilement transformer cette difficulté en force grâce à un exercice!

exemple :exercice pour la main droite

Si vous avez du mal à utiliser le petit doigt, essayer l’exercice suivant sur n’importe quelle corde pendant 5 minutes. Jouez la case 5 avec l’indexe, la 7 avec l’annulaire, et la 8 avec le petit doigt!

—–5—7—8—7—5—7—8—7—5– etc.

Puis essayer de l’enchaîner sur deux ou trois cordes à la suite.

Attention au bout de quelques secondes sur cette exercice, votre main va chauffer…parfait, c’est le signe que ça travaille!

exemple 2 : exercice main gauche

Si vous vous sentez trop lent à la main droite, prenez quelques minutes et travaillez votre jeu au médiator ou au doigt en regardant la TV par exemple ou les supers vidéos de la chaîne youtube « rock n riff » !

Pour bosser les aller-retour au médiator, faites simplement des aller retour sur une corde en augmentant progressivement la vitesse sans utiliser la main droite!

Un petit peu tous les jours et de manière progressive

Les exercices d’échauffements à la guitare vous permettrons de faire les mouvements justes et de les enregistrer profondément, mais pour cela encore faut il réussir à bien les faire!

C’est pour cela qu’il est si important de commencer très doucement : travaillez d’abord à très faible vitesse pour chopper le coup de main puis montez petit à petit en vitesse pour ajouter du challenge!

Par ailleurs, même s’ils sont efficaces immédiatement, le vrai intérêt des exercices d’échauffements à la guitare réside dans la durée. Si vous travaillez un petit peu tous les jours vous aller faire des bonds de géant !!! Il m’a fallu du temps pour le comprendre mais j’ai testé et approuvé!

Aujourd’hui je peux dire sans mentir que pratiquer les bon exercices au quotidien peut vous faire économiser plusieurs années de pratique !

Donc à vos guitare et échauffer vous bien!

De vos premières notes à vos premiers solos

Salut à tous, dans cet article je vais résumer rapidement les étapes qui vous permettrons de passer de vos premières notes à vos premières impro! On verra au fil de ces lignes pourquoi j’accorde tant d’importance aux riffs de guitare dans le parcours des guitaristes en herbe!

C’est parti!

Si vous suivez ce blog encore tout jeune, vous souhaitez probablement apprendre à jouer (bien) vos riffs de guitare préférés, voire, à reproduire les solos de vos guitar heros favoris, et peut-être même souhaitez vous apprendre à improviser vos propres mélodies!

Figurez vous que j’étais exactement dans votre cas il y a maintenant 10 ans !

J’étais pour ma part un grand fan de Led Zeppelin, Eric Clapton, Jimi Hendrix…Je les considérais comme des dieux vivants et leur musique me paraissait inaccessible.

Eric Clapton à l’époque de son groupe Cream

Pourtant aujourd’hui je me rend compte qu’avec beaucoup de passion, un peu de travail et surtout quelqu’un pour vous montrer la voie, on peut rapidement acquérir les bases de l’impro rock et se faire vraiment plaisir!

OK mais par où commencer?

Eh bien selon moi l’idéal c’est de commencer par apprendre des riffs!

Les riffs ce sont ces courtes phrases mélodiques qui reviennent en permanence dans de nombreux morceaux rock (écoutez par exemple whole lotta love de Led Zeppelin, c’est un exemple très parlant).

Un bon riff c’est donc une courte suite de notes formant une mélodie qui se doit d’être la plus incisive et marquante possible pour bien rester dans les têtes.

Dans un bon riff il y a donc tous les ingrédients du solo mais en beaucoup plus court! C’est donc l’idéal pour vous faire la main : travailler votre dextérité, exercer votre mémoire et prendre du plaisir!

Quelle satisfaction quand on arrive à faire sonner un riff comme sur l’original!

Chaque riff que vous apprenez va vous permettre de développer votre vocabulaire musicale et d’apprendre des techniques et des plans que vous pourrez réutiliser plus tard dans vos impro!

L’improvisation

Eh oui car le saint Graal pour beaucoup, c’est l’improvisation.

Or, il y a selon moi beaucoup de malentendu à ce sujet.

Beaucoup pensent que l’impro est réservée à une poignée d’artistes surhumains directement inspirés par les divinités du blues et du rock. Beaucoup pensent que l’impro c’est l’invention totale, la créativité pure.

Mais pas du tout!

Savoir improviser est le rêve de nombreux guitaristes en herbe!

 

Evidemment, la créativité et l’inventivité sont le cœur de tout bon solo mais en réalité l’impro (surtout en blues) c’est beaucoup de recyclage et un peu de hasard aussi!

Du recyclage car tout improvisateur va réutiliser ce qu’il a appris et entendu ailleurs tout en l’adaptant à son jeu, à son feeling (d’où l’utilité d’apprendre des riffs et des solos d’autres artistes). D’autant que si vous êtes à court d’idée pendant une impro utiliser un plan classique ou même jouer un riff connu dans votre propre solo vous permettra de ne pas laisser de vide tout en faisant un clin d’œil très cool!

Du hasard, parce qu’on utilise souvent des gammes apprises par cœur et que  l’impro consiste aussi à suivre la gamme sans forcément savoir où elle nous emmène.

Ca fait partie du jeu! Et même s’il ne faut pas en abuser car dérouler des gammes sans idée n’a aucun intérêt, il est très important de connaître les bases de la théorie et de se laisser porter par les gammes de temps en temps.

En bref, la recette pour de bon solos:

La théorie : connaitre les 2 ou 3 gammes qui vous permettrons de ne pas vous perdre en chemin et d’improviser dans toutes les situations. (on y reviendra dans un autre article).

Le vocabulaire :connaitre des plans de guitare piqués à d’autres artistes pour développer son toucher et son vocabulaire : les riffs sont là pour ça.

La technique pure : travailler sa dextérité pour sonner vraiment proprement. C’est le rôle des exercices de doigté dont je vous dévoilerai plus tard les secrets!

La créativité : développer ses propres idées en mélangeant tout ça (pour cela, un conseil, écoutez beaucoup de musique)!

 

Voilà c’est tout pour cet article qui plante les bases de ma méthode pour apprendre le solo rock, si ca vous a plu, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires!!!

 

Ciao B)

Manu

technique guitare : les bends

Hello, dans cet article je vais vous montrer comment bien faire vos bends à la guitare!

Mais avant de rentrer dans les détails techniques commençons par le commencement!

C’est quoi un bend?

Un bend c’est simplement le fait de tirer une corde avec la main gauche après l’avoir faite sonner pour arriver à une note plus aiguë sans changer de case.

L’intérêt de cette technique c’est qu’elle permet le changement de note de façon très progressive à la manière d’une voix humaine!

Or, l’objectif du solo blues et rock consiste souvent à reproduire les accents de la voix humaine pour susciter l’émotion! (écoutez les grands blues men comme BB king ou Albert king, c’est évident)

Il s’agit d’une technique de base du jeu mélodique à la guitare électrique.

Attention!

si vous avez une guitare classique, passez votre chemin les bends sont vraiment impraticables avec les cordes nylon! 🙁

Si vous avez une folk, ça peut le faire mais c’est douloureux :s

Comment bien faire ses bends

Vous l’aurez compris les bends c’est super important malheureusement c’est pas si facile et beaucoup de guiaristes débutants/intermédiaire ne connaissent pas le secret pour bien jouer ses bends.

Or un bend mal fait ça casse les oreilles!!!

Le problème avec les bends c’est que si on ne connait pas la technique, on a de grande chance de monter trop haut ou trop bas, c’est à dire de ne pas arriver sur la note juste en tirant la corde. Donc avec une mauvaise technique de bend vous allez sans doute taper à côté et jouer faux….dommage.

La bonne technique

En général on fait les bends sur les 3 cordes aiguës de la guitare (Mi, Si, Sol) et pour les faire sonner juste il est extrêmement important de tirer les cordes vers le haut et non vers le bas (comme sur la photo).

Les deux mouvement à éviter : les doigts qui se déplient et les bends vers le bas

C’est une question de contrôle et de mouvement : si vous faites votre bend vers le bas vous allez devoir plier les doigts pour tordre la corde. Or le vrai mouvement du bend consiste à avoir les doigts rigides et solidaires tout en faisant pivoter le poignet!

On utilise l’os à la base de l’index comme point de pivot sur le manche.

Je répète : ce ne sont pas vos doigts qui bougent, c’est votre poignet!!!!

Le bon geste, c’est la main entière qui pivote, les doigts sont rigides et la base de l’index sert de pivot

En revanche, si vous jouez vos bends sur une corde grave (c’est assez rare) vous êtes presque obligé de faire le mouvement inverse (vers le bas) car les cordes sont trop hautes pour faire le mouvement vers le haut.

Au début ca fait mal

Eh oui, au début c’est assez douloureux et on a du mal à monter vraiment haut!

Mais ça passe avec l’entraînement et surtout il y’a une astuce pratique dans bien des cas, c’est de faire ses bends avec trois doigts et non un seul.

Quand vous devez tirer la corde avec votre annulaire par exemple, n’hésitez pas à joindre votre index et votre majeur sur les deux cases précédentes pour tirer avec trois doigts. L’union fait la force, il sera beaucoup plus facile d’atteindre des notes aigüe et la douleur et l’effort sont répartis sur les trois doigts!

 

Jusqu’où monter?

En général on essaye de faire des bends d’un « demi ton » ou d’un « ton » c’est à dire des bends qui nous permettent sans changer de case, d’arriver à la note « une case plus loin » (demi-ton) ou deux cases plus loin » (un ton).

Un excellent exercice pour s’entraîner à la justesse est de faire sonner sans bend la note voulue, par exemple la note « une case plus loin » puis d’essayer de l’atteindre avec un bend sur votre case d’origine.

exemple vous êtes en case 7 de la corde de Si (n°2) et vous voulez atteindre la note de la case 8.

> faites sonner la case 8 puis faites un bend en case 7 pour obtenir le même son.

Essayez cela quelques minutes par jour et très vite vous ferez des bends parfaitement justes!

Voilà, c’est tout pour cet article sur la technique des bends, il existe d’autres cas particuliers ( bends à deux cordes, pré-bend, quart de bend….) on y reviendra dans un prochain article!

 

Ciao!

Manu

Rock n’ Riff- apprendre des riffs!

Hello, les guitaristes!

Vous me connaissez peut être déjà si vous suivez mon premier blog et ma chaîne youtube « La guitare en 2 semaines » que j’ai créés avec mon pote Louis!

Avec ce premier article, j’inaugure mon nouveau site,  » Rock n’ Riff « , un nouveau blog pédago orienté riff et solo !

L’objectif de ce blog est de vous permettre de jouer vos riffs préférés comme un vrai guitar-hero, mais ce n’est pas tout, car les riffs sont la première étape qui vous mènera vers vos premiers solos et même, un peu plus tard, vers l’improvisation !

Guitare électrique ou acoustique, maïtriser de nombreux riffs vous aidera plus tard à faire vos premières impros!

Au fil de mes articles je vais vous donner des tonnes d’astuces pour apprendre à jouer vos morceaux préférés et maîtriser la guitare : Les bon gestes, la théorie rendue accessible, les riffs et les plans qui tuent !

Que vous jouiez sur guitare folk, classique ou électrique et même guitare basse, il y en aura pour tous les goûts et tous les niveaux.

Ces astuces je les tire de mes dix années de pratique de la guitare!

Dix ans de travail, dix ans de défi et de passion, également dix ans de rencontres avec d’autres musiciens qui m’ont permis de progresser jours après jours en corrigeant les mauvaises habitudes que j’avais accumulées.

Eh oui ! Car je suis avant tout autodidacte, comme beaucoup d’entre vous, j’ai pris très peu de cours avec un professeur (je n’en avais pas les moyens!) et si aujourd’hui je suis content de mon niveau, je sais que j’aurais pu y parvenir en beaucoup moins de temps si j’avais eu dès mes débuts tous les conseils que je vais vous donner dans ces lignes!

Bref… Je vais tout faire pour que ce blog vous aide à atteindre vos objectifs et que vous puissiez vous sentir libres d’exprimer toute votre créativité lorsque vous avez votre guitare entre les mains!

Sur ce, je vous dis à très bientôt sur Rock n’ Riff pour mes premiers articles !!!

Ciao B)

Manu