De vos premières notes à vos premiers solos

Salut à tous, dans cet article je vais résumer rapidement les étapes qui vous permettrons de passer de vos premières notes à vos premières impro! On verra au fil de ces lignes pourquoi j’accorde tant d’importance aux riffs de guitare dans le parcours des guitaristes en herbe!

C’est parti!

Si vous suivez ce blog encore tout jeune, vous souhaitez probablement apprendre à jouer (bien) vos riffs de guitare préférés, voire, à reproduire les solos de vos guitar heros favoris, et peut-être même souhaitez vous apprendre à improviser vos propres mélodies!

Figurez vous que j’étais exactement dans votre cas il y a maintenant 10 ans !

J’étais pour ma part un grand fan de Led Zeppelin, Eric Clapton, Jimi Hendrix…Je les considérais comme des dieux vivants et leur musique me paraissait inaccessible.

Eric Clapton à l’époque de son groupe Cream

Pourtant aujourd’hui je me rend compte qu’avec beaucoup de passion, un peu de travail et surtout quelqu’un pour vous montrer la voie, on peut rapidement acquérir les bases de l’impro rock et se faire vraiment plaisir!

OK mais par où commencer?

Eh bien selon moi l’idéal c’est de commencer par apprendre des riffs!

Les riffs ce sont ces courtes phrases mélodiques qui reviennent en permanence dans de nombreux morceaux rock (écoutez par exemple whole lotta love de Led Zeppelin, c’est un exemple très parlant).

Un bon riff c’est donc une courte suite de notes formant une mélodie qui se doit d’être la plus incisive et marquante possible pour bien rester dans les têtes.

Dans un bon riff il y a donc tous les ingrédients du solo mais en beaucoup plus court! C’est donc l’idéal pour vous faire la main : travailler votre dextérité, exercer votre mémoire et prendre du plaisir!

Quelle satisfaction quand on arrive à faire sonner un riff comme sur l’original!

Chaque riff que vous apprenez va vous permettre de développer votre vocabulaire musicale et d’apprendre des techniques et des plans que vous pourrez réutiliser plus tard dans vos impro!

L’improvisation

Eh oui car le saint Graal pour beaucoup, c’est l’improvisation.

Or, il y a selon moi beaucoup de malentendu à ce sujet.

Beaucoup pensent que l’impro est réservée à une poignée d’artistes surhumains directement inspirés par les divinités du blues et du rock. Beaucoup pensent que l’impro c’est l’invention totale, la créativité pure.

Mais pas du tout!

Savoir improviser est le rêve de nombreux guitaristes en herbe!

 

Evidemment, la créativité et l’inventivité sont le cœur de tout bon solo mais en réalité l’impro (surtout en blues) c’est beaucoup de recyclage et un peu de hasard aussi!

Du recyclage car tout improvisateur va réutiliser ce qu’il a appris et entendu ailleurs tout en l’adaptant à son jeu, à son feeling (d’où l’utilité d’apprendre des riffs et des solos d’autres artistes). D’autant que si vous êtes à court d’idée pendant une impro utiliser un plan classique ou même jouer un riff connu dans votre propre solo vous permettra de ne pas laisser de vide tout en faisant un clin d’œil très cool!

Du hasard, parce qu’on utilise souvent des gammes apprises par cœur et que  l’impro consiste aussi à suivre la gamme sans forcément savoir où elle nous emmène.

Ca fait partie du jeu! Et même s’il ne faut pas en abuser car dérouler des gammes sans idée n’a aucun intérêt, il est très important de connaître les bases de la théorie et de se laisser porter par les gammes de temps en temps.

En bref, la recette pour de bon solos:

La théorie : connaitre les 2 ou 3 gammes qui vous permettrons de ne pas vous perdre en chemin et d’improviser dans toutes les situations. (on y reviendra dans un autre article).

Le vocabulaire :connaitre des plans de guitare piqués à d’autres artistes pour développer son toucher et son vocabulaire : les riffs sont là pour ça.

La technique pure : travailler sa dextérité pour sonner vraiment proprement. C’est le rôle des exercices de doigté dont je vous dévoilerai plus tard les secrets!

La créativité : développer ses propres idées en mélangeant tout ça (pour cela, un conseil, écoutez beaucoup de musique)!

 

Voilà c’est tout pour cet article qui plante les bases de ma méthode pour apprendre le solo rock, si ca vous a plu, n’hésitez pas à me laisser vos commentaires!!!

 

Ciao B)

Manu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *